Skip to main content

Accès restreint

Q-Cells, ancienne star de l'industrie solaire allemande, en péril

Le fabricant de cellules photovoltaïques Q-Cells, ancien numéro un mondial, a annoncé mardi être dans une situation financière critique, illustrant la crise aiguë que traverse toute l'industrie solaire en Allemagne.

Dernier trimestre 2007: l'entreprise fondée en 1999 en ex-RDA, dans une zone industrielle ruinée après la Réunification et hâtivement rebaptisée "Solar Valley", est classée premier fabricant mondial de cellules photovoltaïques.

Elle rêve d'une entrée à l'indice vedette de la Bourse allemande, le Dax, à côté de Volkswagen ou BASF. Moins de cinq ans plus tard, Q-Cells, qui emploie 2.400 personnes dans le monde, a annoncé mardi qùil devait convoquer dans les prochains jours une assemblée générale extraordinaire car ses fonds propres sont épuisés et admis qùil ne pourrait rembourser que partiellement une obligation de 200 millions d'euros arrivant à échéance dans un mois.
Son action, qui a perdu 99% de sa valeur en cinq ans, ne vaut plus que 41 centimes. Mardi vers 14H25 GMT, elle plongeait de 16% sur l'indice TecDax.
Son patron Nedim Cen a eu beau affirmer lors d'une conférence qùune "faillite n'était pas en discussion", et même promettre un retour aux bénéfices en 2014, le marché n'y croit plus guère.